Blog

Mehdya-Casbah

Le petit vilage des pecheurs originaires de Mehdia, les mehdaoua, est devenu une partie importante de la minicipalité de Mehdia.

Cinémas de la ville nouvelle

La ville nouvelle ou "Village" disposait de trois cinémas : "Tanagra", "Fantazio" et "Palace".

nostalgie-cinema-tanagra.jpg Le cinéma Tanagra, première salle à fermer. Elle s'est vu transformée en garage pour vehicules

Le Cinéma Tanagra etait un petit bijou de salle de cinéma, il était la salle préférée des fans du Ciné-Club. 

nostalgie-kenitra-cinema-palace.jpg Le cinéma Palace, dernière salle à baisser le rideau. Cet espace est inscrit comme patrimoine historique par le ministère de la culture.

Le Cinéma Palace, a vu le jour en 1948, ses 700 places faisaient d'elle la plus grande salle de la région du Gharb Chrarda Bni Hssen, elle servait pendant longtemps comme salle de théatre.

cinema-fantazio.jpg Le cinéma Fantasio, férmé, puis démoli.

Tout au début du siècle dernier, Il a été construit sur les lieux de son ancêtre, le Théatre Fantasio.

Malgré un effort considérable de rénovation totale, un essai de retransmission de match de foot espagnoles, le cinéma Fantasio a cedé la place, en fin de compte,  à un immeuble à usage bureaux, qui est toujours en construction ( septembre 2013 ).

Cinémas de la Medina

La medina de kenitra disposait de trois cinémas : "Al Ittihad", "Ryad" et "Atlas

 

nostalgie-kenitra-cinema-ittihad.jpg Le cinéma Ittihad en medina, aujourd'hui férmé après les salle  "Al atlas" et "Ryad".

C'est la première salle de cinéma en ancienne Medina, sa rénovation pour donner du souffle au cinéma à Kenitra n'a servi à rien. Cette salle de cinéma connaitra inéluctablement le même sort que Fantasio et Riad, à savoir vente, démolition et remplacement par un immeuble. Ele est mise en vente actuellement (2015).

nostalgie-kenitra-cinema-riad-1.jpg Le cinéma Riad, en Nouvelle Medina.

C'était la grande salle de cinéma (films égyptiens, films hindous et films français ou américains parlant français)  et aussi en nouvelle Medina, une salle de  theâtre  pour les pièces populaires. Après démolition en 2015, un immeuble a été érigé en lieu et place.

 

nostalgie-cinema-atlas.jpg Le cinéma Atlas , ledernier construit en nouvelle Medina et dans Kenitra.

Il a été le premier à fermer ses portes dans Kenitra, il projetait des films en tandem avec le Cinéma Palace, la salle de cinéma a cédé la place à une surface commerciale.

Ensemble portuaire Kenitra/Mehdia

La situation géographique de Kenitra devait permettre au port de jouer le rôle de débouché naturel pour la riche pleine du Gharb et les régions avoisinantes.

L’ensemble portuaire Kenitra/Mehdia compte parmi les plus anciens ports du Maroc et sont implantés dans le lit de l’oued Sebou.

En 1912, Kenitra fut choisie comme lieu de débarquement des approvisionnements, car le fleuve offrait à cet endroit un plan d’eau de 1.200 m par 250 m de large avec des berges permettant l’accostage des navires dans des bonnes conditions. Aussitôt, les premières installations du port furent entreprises.

Le 14 Novembre 1912, le premier navire (Fluor, cargo français de 1100 tonnes) franchit la barre de Sebou et remonta vers Kenitra. Le port fut ainsi ouvert au commerce

En 1913, la carte du service hydrographique mentionne le petit port du Sebou et le nomme Port-Lagorio. Le lieutenant de vaisseau Lagorio ne savait pas que, vingt six ans plus tard , soit en 1939, son petit appontement serait le second port du Maroc.

le-port-de-kenitra-les-quais-en-1916.jpg Port de Kenitra - les quais  en 1916

L’Oued Sebou, par le calme et la largeur de son plan d’eau, par ses longues lignes d’envol bordées de berges plates dégagées de tout obstacle, offrait par le passé des avantages exceptionnels pour l’amerrissage des plus grands hydravions. Le balisage, comprenait à l'époque une rampe lumineuse flottante et des fanaux.  

hydravions-3.jpg Stationnement des Hydravions au port de kenitra (vers 1935)

Le port de Kenitra, le seul port fluvial du Maroc, actuellement fermé ( depuis 2013) en raison de sa capacité et de son mauvais état,  etait à vocation commerciale.

Il est prévu pour devenir un port de plaisance à vocation touristique, par contre, le port de pêche et l’avant-port de Mehdia  qui était fréquentés depuis l’antiquité par les Phéniciens sont dédiés à la pêche au niveau de l’embouchure.

port-de-kenitra-1.jpg Port de Kenitra

Le port de Mehdia, à vocation de pêche et minéralier a servit, le 8 novembre 1947, avec  sa batterie de défense côtière, comme base de débarquement pour une partie des troupes américaines.

sebou-mehdya-debarquement-de-chevaux-en-1908.jpg Mehdia-Port : Débarquement de chevaux en 1908

En effet l' importance de kénitra devenait telle que, le Général Lyautey (Résident Général durant le protectorat), pour faire face au port de Larache sous occupation espagnole décida que le port ne serait plus, à compter du 1er janvier 1913, réservé aux seuls besoins de l'armée mais également ouvert au commerce.

 mehdia-port-de-peche.jpg Mehdia - Port de pêche

Aujourd’hui, les 2 ports de Mehdia, à savoir le port de pêche et l’avant port qui constituait l'ex-port minéralier sont utilisés pour la pêche et l’industrie de la pêche et abritent plus de 330 canots de pêche artisanale et 88 unités de pêche côtière

Kenitra atlantique

 

 

 Projet du nouveau port " KENITRA ATLANTIQUE

Le projet du nouveau port Kenitra Atlantique, en eau profonde, qui était en fait en stand bail depuis 2010, fait partie  de l'ambicieuse strategie nationale portuaire 2030 qui prévoit la réalisation après Tanger Med, de nombreuses structures portuaires comme Kenitra Med, Nador West Med, Safi, Dakhla, ....

Ce projet à pour objectif principal de renforcer l'offre portuaire par ce nouveau port de commerce sur la façade atlantique desservant la région du Gharb, riche en potentialités agricoles et industrilles, il sera édifié à  Oulad Bel Assal soit 24 KM au nord de l'embouchure du fleuve Sebou.

L'nvestissement de ce grand projet se chiffrerait à environ 8 milliard de dirhams et devra être operationnel avant 2019 pour pouvoir acheminer les flux logistiques provenant de l'usine Peugeot PSA qui devrait démarrer ses activités à cette date.

 

Les Gares de kenitra

gare-de-kenitra.jpg La Gare principale (Ville Nouvelle)

La Gare de Kénitra, construite en 1920, se situe dans le quartier de la Mammora à proximité du centre-ville, elle est à 3 km au sud de la gare de Kénitra-Médina.


gare-kenitra-medina-2.jpg La Gare de Kenitra-Medina

La Gare de Kenitra-Medina est la première gare de la ville, elle fut édifiée en 1913, elle constitue aujourd’hui  la gare de départ des TNR qui assurent la liaison navette entre Kenitra et Casablanca.


La Nouvelle Medina

wp-000073.jpg Nids de cygognes

Le Boulevard Moulay Youssef, sur toue sa longueur, est l'endroit où se trouve la plus grande concentration de nids de cygognes.

kenitra-bab-fes.jpg Kenitra - Bab Fes

Entrée nord de la ville, en provenance de Tanger ou de Fes (Bab Fes), parfois innondée en hiver, par moment de fortes précipitaions, mais cela ne dure pas lontemps.

marchand-de-legumes-1.jpg Marchand de fruits & legumes

On trouve partout en Medina une abondante offre de fruits et légumes les plus variés, on a l'embarras du choix devant ces splendides étalages de provenances diverses.

kenitra-khabbazate.jpg Une vue du quartier Khabbazat la nuit

La place Khabbazate et les ruelles avoisinantes connaissent un intence activité le soir des week end, les veilles de fêtes, soirées d'été et du Ramadan.

mosquee-andounissia.jpg Mosquée " indounissia" ( Indonesie )

Cette mosquée appelée aussi " Mosquée Moulay Hassan " a été entierement rénovée dernierement, elle se trouve en face de l'impotant marché " Souk Al Hourria " (Marché de la liberté)

khabbazat.jpg Une autre vue du quartier Khabbazat

Il s'agit plutôt d'une importante place commerçante de la medina qui attire touristes, visiteurs et clients de tous les quartiers de la ville.

Forêt de la Maâmora

Par sa richesse et sa diversité floristique, comme par sa situation à proximité de trois grandes agglomérations,Rabat, Salé et Kénitra, cette subéraie offre d'importantes ressources économiques et récréatives à la population riveraine. 

Elle connaît une hausse remarquable de fréquentation touristique, qui a atteint les 30.000 visiteurs par semaine et 3.000 véhicules alors que le nombre de visiteurs pourrait doubler ou même tripler selon les saisons pendant certains  week-end et jours fériés.

La forêt de la Mamora est un exemple et un lieu idéal pour sensibiliser les enfants comme les adultes à la préservation de l'environnement. Le Centre national d'éducation environnementale, installé dans la réserve biologique de Sidi Bou-Ghaba, près de Kénitra, joue un rôle très actif, en accueillant toute l'année de très nombreux visiteurs, notamment des groupes scolaires à qui sont proposées des journées d'initiationà l'écologie.

Le Sebou

sebou-hydravions.jpg  En 1935, vingt cinq hydravions séjournèrent au port. 

ancien-kenitra-en-1943.jpg La corniche sur le fleuve "Oued Sebou" au début des années quarante




 corniche-kenitra-2.jpg La corniche sur le fleuve "Oued Sebou" aujourd'hui


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site