Présentation

De quoi s'agit-il ?

 

Je tiens tout d'abbord a souligner la beauté et la splendeur d'une ville qui me tient particulierement à coeur, c'est Kenitra la capitale du Gharb; elle possède les meilleurs atouts pour une croissance exceptionnelle, par sa création relativement récente, sa sitation géographique stratégique, son importante position dans l'économie du Maroc et son capital humain en continuel renouvellement, atouts qui, contrairement a beaucoup de villes marocaines, lui assurent une expantion et une prospérité sans limites.

Tous ces avantages et tant d'autres comme son exceptionnel dynamisme, sa situation au coeur de l'axe  El jadida / Tanger et son attirance pour les investiteurs dans differents domaines constituent pour Kenitra un des passages obligés et font de cette ville, un des piliers centraux dans le développement économique du pays.

Aussi,ce blog se propose de donner, tant que possible une image parmi tant d'autres sur la ville de kenitra et la plage de mehdya au Maroc

Cet essai s'ouvre sur toute suggestion et ajouts éventuels  afin d'enrichir et d'approfondir la connaissance du patrimoine de cette ville aux multiples facettes.

Origines de la région de kenitra 

ruines-de-thamusida.jpg Ruines de Thamusida


L'histoire de l'antiquité romaine pour la région de Kénitra semble remonter aux Phéniciens qui pourraient avoir fondé Thamusida, comptoir maritime et port fluvial, sur le fleuve Sebou.

Les sites de Thamusida et de Kenitra sont séparés par environ 10 km à vol d'oiseau. On ne sait rien de sûr sur la fondation de Thamusida et ses relations avec les Phéniciens dont on sait qu'ils fondèrent Thymiateria, peut-être à l'embouchure du Sebou, sur le site actuel de Mehdiya.

On retrouve des vestiges encore visibles d'une ville romaine "Thamusida". Le site a connu une occupation préromaine durant le IIème et Ièr siècle av. J-C. Du Ièr siècle ap. J-C jusqu’au IIIème siècle ap J-C, la ville fut occupée par les Romains, elle fut abandonnée  en 285.

Par ailleurs, au ive siècle de l'Hégire (xe siècle apr. J.-C.), des écrivains arabes mentionnent une ville placée à l'embouchure du « Wadi Sabu » dénommée Al-Ma'mura ou Halk Sabu

Avant le protectorat français, la place sur laquelle s'étendair la ville de kenitra n'tait pas déserte, elle était habitée, entre autres,  par des populations  constituées en communautés les "Jamâa Soulalia", à savoir :

1- les saknia

2- les Haddada

3- les Oulad oujih 

Kenitra, aujourd'hui ville moderne et importante est la capitale de la région du Gharb et la 4e ville industrielle du Maroc, elle nétait, avant 1912, qu'une Kasbah semblables à toutes les anciennes Kasbah (citadelle) construites par les sultans marocains, Kasbah dont la construction, commencée vers 1892, fut termenée sous le règne du Sultan Moulay Abd el Aziz vers 1895-96, .

la-casbah.jpg Entrée de la Casbah de Kenitra (période du protectorat)

La kasbah de Kenitra se présente comme un grand carré d'une centaine de mètres de côté, marqué de tours aux quatre coins et au milieu de chaque face, proche d’être une forteresse, dont la porte d'entrée s'ouvre face à la mer et il est à noter que beaucoup de Kénitrans ignorent aujourd'hui que cette bâtisse fut si importante pour leur histoire..

Elle devient le siège du protectorat français en 1913 puis en 1919, une propriété privée.

Kenitra, aujourd'hui est une ville moderne et importante en plein essort , elle est la capitale de la région du Gharb et aussi la quatrième  ville industrielle du Maroc.

 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×